Ecole normale supérieure de Lyon
Atlas Nevado de Toluca

Recherche avancée

L’agriculture intensive se définit par la concentration importante, sur une surface pourtant raisonnable, de capitaux, de techniques et de main d’œuvre. L’agriculture commerciale du sud-est du Nevado cadre tout à fait avec cette définition, comme l’attestent, par exemple, les grandes exploitations floricoles, leurs étendues de serres sillonnées de réseaux d’irrigation en eau et en intrants et leurs bataillons d’employés.

Une déconnexion entre surface utilisée et valeur des productions agricoles

Sur la carte ci-contre, la déconnexion entre l’emprise spatiale de l’agriculture et son importance économique saute aux yeux : les valeurs monétaires les plus élevées ne se trouvent pas dans les municipios où la part des surfaces agricoles dans la superficie totale est la plus élevée. Le cas de Villa Guerrero est extrême : l’agriculture y est la plus rémunératrice alors qu’elle y occupe des surfaces parmi les plus restreintes (moins de 30 % de la superficie totale). C’est bien sûr au poids de la floriculture dans ce municipio qu’il faut relier ce constat, culture intensive très rentable par excellence.
La comparaison entre la part des surfaces utilisées pour les cultures traditionnelles (maïs, pomme de terre et avoine fourragère) et pour les cultures commerciales (tomate et avocat) vient renforcer ce constat. Les cultures traditionnelles, pratiquées sur un mode extensif, occupent proportionnellement beaucoup plus d’espaces que les cultures commerciales, qui se pratiquent sur un mode intensif, en particulier pour les tomates qui sont cultivées sous serres.
L’opposition entre cultures intensives et extensives recoupe donc parfaitement l’opposition entre cultures commerciales et cultures traditionnelles. Les cultures traditionnelles sont présentes partout, mais sont plus importantes en proportion dans les municipios qui comptent de grandes surfaces à l’intérieur de l’aire protégée, où les conditions climatiques et statutaires ne permettent pas d’autres cultures. Les cultures commerciales, elles, se concentrent au sud de l’aire protégée.

Répartition des cultures selon les municipios

Une agriculture mécanisée et technicisée

Un système de culture hors-sol et d’irrigation performant

L’agriculture commerciale, une activité gourmande en main d’œuvre

Contact

ENS de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000
69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00
Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00

Nous contacter