Ecole normale supérieure de Lyon
Atlas Nevado de Toluca

Recherche avancée

L’aire protégée du Nevado de Toluca : un réseau routier inégal

Le Parc du Nevado de Toluca bénéficie d’un équipement routier inégal, tant par la nature des infrastructures routières de la région que par leur répartition. La ville de Toluca, situé à une dizaine de kilomètres au nord-est du parc, est reliée aux pôles urbains secondaires sud par les infrastructures routières les plus importantes du secteur.

En premier lieu, le parc bénéficie de la présence d’une portion d’autoroute sur sa frange est. Ainsi, l’autoroute permet de relier Tenango de Arista, capitale du Municipe de Tenangodel Valle (et plus largement Toluca, l’autoroute venant se greffer sur son extrémité nord à la route n°55, point d’entrée sud-est de la ville) à Ixtapan de la Sal située au sud-est du parc.
Les routes secondaires goudronnées permettent de contourner le parc à l’ouest depuis Toluca en direction de Sultepec au sud-ouest du parc. Une portion de ces infrastructures secondaires traverse le parc sur sa frange ouest. La route n°10 « La Puerta-Sultepc » est l’une des deux voies goudronnées du parc à proprement parler, et constitue une partie de la route menant au volcan du Nevado. L’autre route goudronnée du parc, la voie 134 « Toluca-Ciudad Altamirano », le traverse brièvement dans sa partie nord-ouest. Enfin, les voies secondaires goudronnées au sud du parc relient les communautés urbaines les plus importantes. Ainsi, Ixtapan de la Sal communique avec Coatepec Harinas et Texcaltitlan. Le reste du réseau routier du secteur se caractérise par des pistes non goudronnées qui constituent la majeure partie des voies de communication dans le parc.
Hors parc, elles sont le moyen d’accès le plus largement répertorié pour les communautés rurales.

La carte ci-contre est réalisée à partir des données de l’INEGI, très riches et quasi-exhaustives dans les limites des localités urbaines est mais encore assez lacunaire ailleurs (au NO et NE notamment). Elle a été complétée avec des saisies de terrain (digitalisations des étudiants) ainsi que par des ajouts ou vérifications à partir de Google Image.

Le réseau routier dans la région du Nevado

Des infrastructures routières dont l’entretien inégal relativise l’accessibilité de certains secteurs du Parc

Si l’autoroute « Tenango-Ixtapan de la Sal » est en bon état et bien entretenue grâce aux ressources que fournit le péage, la réalité de l’entretien des routes secondaires goudronnées est bien plus aléatoire. Elles sont, en effet, le plus souvent soumises aux risques d’éboulement et de glissement de terrain comme il est possible de le constater largement dans le sud du parc, secteur dont les infrastructures sont manifestement les plus endommagées. Il n’est pas rare non plus que la route soit parcourue de crevasses, parfois importantes, ou même d’effondrement partiel de la chaussée comme on le constate sur la route du municipe de Coatepec Harinas.
Si des travaux sont entrepris ici et là, les initiatives de la part des municipes – censés détenir la responsabilité de l’entretien des routes – restent ponctuelles. L’ambiguïté du maillage et de l’entretien des voies sont symbolisés par la route menant à la communauté de El Rincon (sud-ouest du parc) : la portion de route goudronnée s’arrête net pour laisser place à un chemin de terre caillouteux et endommagé.

Le système de prévention routière quant à lui est quasiment inexistant. À part sur la portion d’autoroute à l’est du parc, on ne rencontre guère de mise en garde face à la dangerosité de routes généralement peu entretenues. La partie sud du parc par exemple, montagneuse, ne bénéficie d’aucune forme d’équipement systématique de protection routière : ni limitations de vitesse ni garde-fous. Les travaux ou les panneaux de protection routière sont exceptionnels.

Ces éléments permettent de considérer les routes du secteur du Nevado de Toluca comme relativement dangereuses d’un point de vue de la sécurité routière. Par ailleurs, les pistes qui constituent une large partie du maillage routier du parc sont souvent dégradées. Très caillouteuses, elles sont aussi parfois traversées de larges rigoles creusées par les pluies, et ce particulièrement dans le sud du parc. Il en résulte une impossibilité d’accéder à certains secteurs sans le recours à un mode de transport adéquat. Les pistes menant à Las Mesas et au volcan du Nevado de Toluca par exemple nécessitent l’utilisation de véhicules spécifiques tout terrain (4x4, quad, pick-up) ou de camionnettes.
Si l’éloignement par rapport à Toluca semble confirmer un amoindrissement du nombre et de la qualité des infrastructures routières selon le schéma centre/périphérie et l’opposition urbaine/rurale, il est toutefois nécessaire de nuancer cette approche du fait de la bonne desserte sud-est du parc qui permet de relativiser la relation entre proximité et accessibilité.



Contact

ENS de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000
69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00
Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00

Nous contacter